Rechercher sur le site

C’est quoi un cancer?

Il s’agit d’un terme général pour désigner de très nombreuses maladies. Les cancers se développent à partir de cellules anormales qui se multiplient de manière incontrôlée au détriment de l’organisme.

En effet, le corps humain est fait de milliards de cellules. Ces cellules sont définies par leur patrimoine génétique (situé dans l’ADN) qui détermine le nombre, les caractéristiques et la fonction de chacune. 

Chaque jour, au sein de chaque organe, des milliers de cellules vont se multiplier et d’autres vont mourir. Ce renouvellement constant permet d’assurer le bon fonctionnement de l’organisme. Il est contrôlé par des milliers de gènes qui agissent ensemble pour définir l’équilibre entre les cellules qui se multiplient et celles qui vont mourir en fonction de la situation.

Le programme de fonctionnement des cellules peut être déréglé par des anomalies de la séquence de l’ADN ou de sa traduction. Elles surviennent le plus souvent de manière spontanée, après la naissance. 

Les cellules possèdent des systèmes de réparation qui permettent souvent de repérer et de corriger ces anomalies. Lorsque les mutations sont trop importantes pour être réparées, la cellule va s’autodétruire.

Lorsque les systèmes de réparation fonctionnent mal ou ne fonctionnent plus, la cellule peut continuer à se multiplier malgré la présence des anomalies. Certains gènes ont un impact plus grand sur la vie de la cellule. Il faut plusieurs altérations au cours du temps pour que la cellule devienne cancéreuse. Elle se multiplie de manière incontrôlée, conduisant à la formation de la tumeur.

 

Le cancer est donc une maladie due à une cellule qui est devenue incontrôlable.

Un cellule cancéreuse est capable de : 

  • Se multiplier à l’infini,   
  • Ne pas disparaître spontanément,
  • Échapper au système immunitaire pour ne pas être détruite,
  • Attirer les vaisseaux sanguins pour se nourrir et grandir,
  • Se déplacer dans d’autres endroits du corps pour former des métastases (localisations secondaires)

 

Différences entre tumeur bénigne et tumeur maligne

Les cellules bénignes se multiplient trop mais n’interfèrent pas avec le fonctionnement des cellules normales autour d’elles. La tumeur bénigne reproduit souvent de près la  structure du tissu initial (on parle de tumeur “différenciée”). Ces cellules ne présentent aucun caractère de malignité : elles ne donnent pas de métastases et leur développement est lent.  

En revanche les tumeurs bénignes peuvent entraîner des complications, parfois graves : compressions des tissus voisins ou des anomalies de fonctionnement d’une glande par exemple. Elles peuvent aussi se transformer en prenant certaines caractéristiques de la cellule maligne. C’est pour ces raisons qu’il faut les surveiller et parfois les traiter par une chirurgie, une chimiothérapie ou une radiothérapie.

Click to access the login or register cheese