Rechercher sur le site

Depuis 50 ans, les progrès thérapeutiques ont permis d’augmenter les taux de guérison des cancers des enfants et des adolescents. Aujourd’hui, près de 80% des malades guérissent. Mais, des années après le diagnostic, à l’âge adulte, d’autres problèmes de santé liés aux conséquences à long terme de la maladie et de ses traitements, peuvent apparaître.

La santé physique

Hormones

Les traitements par radiothérapie ou chimiothérapie peuvent dans certains cas entraîner des complications sur le système hormonal, parfois même de nombreuses années après la guérison. Les hormones les plus sensibles et les plus fréquemment touchées suite à ce type de traitements sont les hormones fabriquées par les organes reproducteurs (ovaires et testicules), les hormones de l’hypophyse (notamment l’hormone de croissance) et les hormones thyroïdiennes.

Comment fonctionnent les hormones ?

Le système hormonal est formé par l’ensemble des « glandes endocrines », organes chargés de produire des hormones.

Les hormones diffusent dans l’organisme par voie sanguine et participent à la régulation de nombreuses fonctions telles que la température, le transit intestinal, la tension artérielle, la soif, l’appétit, la croissance, le développement des caractères sexuels, la fertilité.

Le système hormonal comporte la glande thyroïde, les glandes parathyroïdes, les glandes surrénales, le pancréas, les ovaires ou les testicules. Ces glandes sont sous la commande d’autres glandes situées au niveau du cerveau (hypothalamus et hypophyse).

Quels sont les facteurs de risque ?

Les facteurs de risque d’un mauvais fonctionnement hormonal sont :

  • Certaines radiothérapies,
  • Certaines chirurgies,
  • Certaines molécules de chimiothérapies.

Quels sont les signes qui doivent alerter ?

Les symptômes d’un déficit hormonal lorsqu’ils existent, sont variables. Cela peut être une grande fatigue sans raison particulière, une perte ou une prise de poids injustifiée, une irritabilité ou encore un manque de libido, une difficulté à concevoir des enfants.

Exemples de troubles liés à :

  • Une insuffisance ovarienne prématurée : bouffées de chaleur, sueurs nocturnes, fatigue, sécheresse vaginale, sautes d’humeur…
  • Des troubles de la fertilité masculine : troubles de l’érection ou de la libido, bouffées de chaleur, prise de poids avec une perte de muscle non expliquées, sensation de manque d’énergie…
  • Un déficit en hormones thyroïdiennes : fatigue, ralentissement, état dépressif, frilosité, constipation, sécheresse de la peau, perte de cheveux, règles irrégulières ou arrêt des règles chez les femmes.
  • Une insuffisance de l’hypophyse : retard de croissance, symptômes identiques à ceux liés à un déficit des autres glandes, et décrits ci- avant.

Quelle est la surveillance médicale recommandée ?

Des examens sanguins et urinaires pourront être réalisés. Le plus souvent, un dysfonctionnement hormonal est dépisté lors d’un examen de surveillance sans qu’aucun symptôme ne soit ressenti. C’est pourquoi un suivi à long terme est préconisé.

Quelles solutions en cas de dysfonctionnement hormonal ?

Un traitement hormonal substitutif peut permettre de compenser certains déficits hormonaux observés.

Des solutions existent si vous avez des troubles de la fertilité.

Pour en savoir plus :

Dans ce cas, vous pouvez contacter le médecin ou le service qui vous a traité(e) dans l’enfance ou l’adolescence pour obtenir un résumé de traitement. Vous pouvez ensuite bénéficier de conseils personnalisés lors d’une consultation de suivi à long terme.

Fiche Hormones et fertilité

Consulter / Télécharger la fiche

Prothèse

Risque de tumeur bégnine ou d’autres cancers

Cœur et système vasculaire

Hormones

Fertilité

La santé de vos enfants

Troubles cognitifs et troubles de la mémoire

Poumons

Thyroide

Reins

Os

Yeux

Oreilles

Dents

Peau et cheveux

Allogreffe de moelle

Click to access the login or register cheese