Rechercher sur le site

Table des matières

L’après cancer de l’enfant et de l’adolescent

La grande majorité des enfants vont guérir de leur cancer. Mais séquelles ou complications peuvent survenir longtemps après la fin des traitements. Cela dépend du type de cancer initialement pris en charge et des traitements utilisés. Il peut s’agir de troubles de la croissance, de la fertilité, des altérations du fonctionnement normal d’organes tels que : les reins, le foie, le cœur. Ces troubles pourraient aussi avoir des conséquences psychologiques, physiques, scolaires ou professionnelles. La survenue de séquelles dépend de l’âge de l’enfant au moment des traitements. Elle dépend aussi des parties du corps concernées. 

Un suivi à très long terme est indispensable afin de prévenir et dépister la survenue d’un éventuel second cancer. Ce suivi est également adapté aux risques liés aux types de traitement reçus ainsi qu’à leur combinaison (chirurgie, traitement médicaux, radiothérapie). Des examens de surveillance pourront être prescrits, adaptés à chaque personne. Ils sont parfois proposés des années après la prise en charge initiale (dépistage individualisé de cancers dus au traitement). L’exemple le plus connu est la survenue d’un cancer du sein chez une femme irradiée dans son enfance au niveau du torse pour une maladie de Hodgkin. 

Reprendre une vie quotidienne satisfaisante est primordial. Votre médecin traitant est l’interlocuteur privilégié pour évoquer ces problèmes et vous orienter correctement. Le maintien d’un contact avec les équipes médicales mais aussi avec les spécialistes des soins de support (psychologues, assistantes sociales, diététiciennes…) est aussi important. Il est toujours possible de bénéficier d’une aide pour que l’après-cancer soit synonyme d’épanouissement. Des conseils sont accessibles pour que la réinsertion scolaire, professionnelle, familiale, sociale soit la meilleure possible.

Il n’existe pas de régime spécifique de l’après cancer. La personne traitée devra privilégier une bonne hygiène de vie, avec une alimentation saine et équilibrée. (Diététique en général)

La pratique sportive adaptée est un atout qui va permettre d’améliorer son image corporelle et son bien-être. (Activité physique APA

L’exposition à des substances dangereuses est à éviter (tabagisme, consommation régulière d’alcool, soleil sans protection…). Là aussi des ressources sont à disposition pour aider la personne. (lien vers chapitre cancers et environnement 2.3.2).

Toutes les informations sur ces sujets sont développées et disponibles sur ce même site dans l’onglet : “Après le cancer”.

  • Les documents sont en cours de validation et seront bientôt disponible

Click to access the login or register cheese