Rechercher sur le site

Depuis 50 ans, les progrès thérapeutiques ont permis d’augmenter les taux de guérison des cancers des enfants et des adolescents. Aujourd’hui, près de 80% des malades guérissent. Mais, des années après le diagnostic, à l’âge adulte, d’autres problèmes de santé liés aux conséquences à long terme de la maladie et de ses traitements, peuvent apparaître.

La santé physique

Activité physique

Découvrez les bienfaits de l’activité physique pour tous, et pour les personnes qui ont une maladie chronique ou un handicap.

Quels sont les bienfaits de l’activité physique ?

Une activité physique régulière peut aider à soulager ou prévenir plusieurs problèmes de santé. Plus généralement, l’activité physique peut

  • Améliorer la condition physique, la force, la flexibilité et l’équilibre
  • Diminuer la sensation de fatigue.
  • Réduire le risque de maladies chroniques telles que les maladies cardiaques, le diabète, les accidents vasculaires cérébraux, l’hypertension artérielle et certains cancers.
  • Réduire le risque d’obésité.
  • Favoriser la consolidation des os.
  • Améliorer le moral et réduire le risque d’anxiété et de dépression.
  • Améliorer le fonctionnement du cerveau et la fonction cognitive.
  • Augmenter la confiance en soi et le sentiment de bien-être.
  • Offrir des possibilités d’interactions sociales.

Pratiquer tous les jours une activité physique d’intensité modérée pendant au moins 30 minutes contribue à maintenir la santé d’un adulte (marcher à pas vif, danser, sortir un animal domestique, soulever ou déplacer des charges de moins de 20 kg, …).

A noter : une activité physique est dite d’intensité modérée quand elle entraîne une sensation de chaleur et un léger essoufflement.

Pour en savoir plus, consultez le site du Ministère de la santé sur ce sujet.

Où pratiquer une activité sportive ?

Pour trouver des clubs de sport, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Consulter le site de l’annuaire du sport, qui vous donnera la liste des clubs pour certains départements.
  • Consulter les plateformes régionales sport-santé. Attention, ces plateformes ne couvrent pas l’ensemble du territoire Français.
  • Chercher les coordonnées d’un club ou d’une association sur le web.

Conseils pour (re)prendre une activité physique et sportive

Pour trouver des clubs de sport, plusieurs solutions s’offrent à vous :

  • Commencez doucement si vous n’êtes pas habitué. Votre corps va s’adapter à l’activité physique, mais cela peut prendre du temps. Vous pouvez augmenter la quantité d’activité physique ou l’intensité de l’exercice à mesure que vous vous sentez plus en forme.
  • Trouvez des activités que vous aimez. Vous êtes plus susceptible de rester actif si vous vous amusez. Il y a plusieurs façons d’être actif. Danser, travailler dans le jardin, promener le chien ou pratiquer un sport.
  • Si vous le pouvez, faites plusieurs types d’activités physiques. Faire différents types d’activités présente plusieurs avantages. Cela réduit le risque d’ennui et d’épuisement, cela cible différentes facettes de la condition physique, réduit le risque de blessures dues à la surutilisation et offre d’autres options lorsqu’un type d’activité n’est pas disponible.
  • Parlez-en à votre médecin. L’activité physique modérée est sans danger pour la plupart des gens. Cependant, vous pouvez discuter avec votre médecin traitant avant de commencer un programme d’exercice.

Vous n’aimez pas faire du sport. Comment faire ?

  • Se déplacer autrement en préférant la marche rapide (ou nordique avec des bâtons) et les escaliers au lieu de l’ascenseur ou des escalators augmente les efforts physiques. Sans oublier la balade à vélo et les déplacements à trottinette ou en roller.
  • Danser sur une musique que l’on aime c’est aussi faire de l’activité physique !
  • L’important c’est surtout de se faire plaisir !

Activité physique et maladie chronique

L’activité physique peut avoir de réels bénéfices pendant et après la maladie. Depuis 2016, les médecins peuvent même faire une ordonnance prescrivant de l’activité physique adaptée (ou APA), de la même façon qu’ils prescrivent des médicaments.

L’activité physique adaptée ou APA : qu’est-ce que c’est ?

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) définit l’activité physique comme : « Tout mouvement corporel produit par les muscles qui requiert une dépense d’énergie – ce qui comprend les mouvements effectués en travaillant, en jouant, en accomplissant les tâches ménagères, en se déplaçant et pendant les activités de loisirs. ».

Mais quand on et malade, selon l’âge et la pathologie, il faut adapter le niveau d’intensité de l’activité physique. Certains entraineurs sportifs ont une formation supplémentaire et des certifications pour travailler avec des personnes présentant des problèmes de santé ou des limitations physiques. Si tel est votre cas, ces professionnels peuvent vous aider en surveillant les réactions à l’activité physique, en s’assurant que les exercices sont effectués en toute sécurité et en adaptant les activités à des besoins de santé spécifiques. Cette activité est appelée activité physique adaptée.

Qu’est ce que l’activité physique sur ordonnance ?

Ce sont des séances d’activité physique prescrites par le médecin traitant à l’attention des personnes en affection de longue durée (ALD), c’est-à-dire les personnes qui bénéficient d’une prise en charge à 100% par l’Assurance maladie pour une pathologie. Cette activité physique doit être adaptée à la pathologie, aux capacités physiques et au risque médical du patient.

Attention il faut noter que l’activité physique sur ordonnance n’est pas remboursée par l’Assurance maladie (la Sécurité sociale), mais elle peut l’être par certaines mutuelles et assurances.

Où pratiquer ?

Vous pouvez vous adresser à votre médecin traitant, qui connaît probablement les réseaux locaux et saura vers qui vous adresser. Si ce n’est pas le cas, vous pouvez vous renseigner auprès des :

  • « Plateformes et maisons sport-santé » de votre région ou département proposent de faire un bilan et un entretien par rapport à vos envies et vous orientent vers une ou des activités physiques qui vous correspondent. Attention, ces plateformes ne couvrent pas l’ensemble du territoire Français.
  • Organisations multisports comme La fédération française Sport pour tous, la FFEPGV (Fédération Française d’Éducation Physique et de Gymnastique Volontaire).

L’association Siel Bleu propose gratuitement des dizaines de vidéos en ligne avec des professionnels de l’APA, à faire seul(e) ou en famille. Fouillez les chaînes YouTube de l’association Siel Bleunpour trouver les séances d’exercice qui vous correspondent.

Pour en savoir plus, y compris pour chercher où pratiquerconsultez le site de France Assos Santé.

Activité physique et handicap

Quelle que soit votre situation, pratiquer une activité physique régulière est bénéfique pour votre santé et votre qualité de vie.

Dans certains cas, elle permet de prévenir le développement de symptômes qui peuvent s’ajouter à des difficultés motrices ou à un handicap, ainsi que la douleur ou les effets secondaires de traitements. Quelles que soient vos possibilités, la pratique régulière d’activité physique adaptée peut être favorable à votre état de santé général.

De manière générale, les recommandations pour tous les adultes restent valables pour les personnes ayant une incapacité ou un handicap. Ainsi, et autant que possible, il est nécessaire de pratiquer 30 minutes par jour d’activité physique qui font travailler le cœur et les poumons. Bien entendu, en fonction de la nature de vos difficultés et de vos possibilités, ces recommandations devront être adaptées. Elles peuvent être adaptées de plusieurs façons : en fractionnant la durée (trois fois 10 minutes), en prévoyant des temps de récupération plus longs, en adaptant l’intensité, etc.

Où pratiquer ?

Toutes les disciplines sportives peuvent être adaptées en fonction de vos envies de pratiques et aptitudes. Vous pouvez solliciter les conseils ou l’aide d’un ergothérapeute, d’un kinésithérapeute, d’un psychomotricien, d’un enseignant en activité physique adaptée, d’un éducateur sportif, notamment au travers des fédérations sportives et de leurs clubs partenaires.

Rejoindre un club de sport présente par ailleurs de nombreux bénéfices : les rencontres et le partage, un encadrement par des personnes qui connaissent vos besoins particuliers, le développement de vos capacités, avoir des informations extra-sportives sur des thèmes qui vous touchent dans votre vie quotidienne… et encore bien d’autres.

Pour trouver des professionnels et/ou clubs proches de chez vous :

  • Handiguide des sports : il s’agit du guide national des structures sportives accueillant des personnes en situation de handicap physique, sensoriel ou psychique. Les clubs répertoriés ne sont pas tous affiliés à Handisport mais déclarent accueillir des personnes avec un handicap.

Tabac

Dépistage

Alimentation

Exposition au soleil

Activité physique

Click to access the login or register cheese