Rechercher sur le site

Table des matières

L’accompagnement social des enfants, adolescents et de leurs parents

La survenue d’un cancer représente un vrai bouleversement pour toute la famille. En effet, la maladie peut avoir de nombreuses conséquences sur le quotidien comme : 

  • La cessation partielle ou totale de l’activité professionnelle 
  • L’absence ou la diminution des ressources du foyer 
  • Des nouvelles modalités d’organisation familiale (exemple : nouveaux modes de garde pour les autres enfants)
  • Les aides nécessaires à l’adaptation du parcours scolaire et universitaire
  • Des frais annexes à la prise en charge médicale (exemple : prothèse capillaire) 
  • L’aménagement éventuel du logement et aides à domicile (exemple : travaux pour l’autonomie et la qualité de vie tels que les aménagements de salle de bain, l’aide aux tâches ménagères, etc.)

C’est pourquoi, il est important de rencontrer un assistant de service social (ASS) dès le début des soins. C’est un interlocuteur privilégié qui peut aider à prévenir ou atténuer les difficultés entrainées par la maladie. L’assistant de service social accueille, écoute, informe et oriente les patients et leurs proches tout en considérant les émotions, le cheminement et la dignité de chacun. Les procedures administratives évoluent constamment. Ainsi la rencontre avec l’assistant de service social permet une meilleure compréhension des droits de chacun, des dispositifs existants, des institutions et des aides possibles. L’assistant de service social est disponible à tout moment du parcours de soins, collaborant avec toute l’équipe de l’hôpital. Il assure également le lien avec les partenaires extérieurs à l’hôpital: la caisse d’assurance maladie, la caisse d’allocations familiales, les services proches du domicile (Conseil Départemental, centres communaux d’action sociale, etc.) et les associations. 

Il aide les patients et leur famille à réaliser certaines démarches concernant par exemple :

  • La prise en charge à 100% (affection de longue durée) est du ressort du médecin référent mais l’assistant de service social peut vérifier qu’elle soit bien activée.
  • Le remboursement des frais de transports
  • Les congés et allocations existants tels que le congé de présence parentale ou celui du proche aidant, l’allocation d’éducation de l’enfant handicapé, l’allocation adulte handicapé, la reconnaissance en qualité de travailleur handicapé, etc. 
  • Les modalités d’hébergement proche des centres de soins (exemple : maison des parents)

L’assistant de service social peut aussi être moteur dans la mobilisation des aides que peuvent apporter certaines associations proches du service qui prend en charge l’enfant/adolescent ainsi qu’à travers la plate-forme Le concept U-Link | U-Link.

Click to access the login or register cheese