Rechercher sur le site

Notion de prédisposition

Pour certains cancers, l’hérédité peut jouer un rôle. 

Dans une minorité de cas, on retrouve dans le patrimoine génétique du sujet une anomalie (mutation) qui a favorisé l’apparition d’un cancer dans l’enfance.

Plus précisément, cette anomalie s’est glissée dans un gène de l’enfant qui va le prédisposer à la survenue d’une maladie tumorale. Pour un enfant porteur, il peut avoir reçu cette mutation d’un de ses deux parents, mais elle peut aussi être apparue au moment de la conception. Cette anomalie peut alors se transmettre de génération en génération : un homme ou une femme, porteur d’une mutation a un risque sur 2 de la transmettre à ses enfants. 

Ce n’est donc pas le cancer qui est héréditaire et qui se transmet mais bien la prédisposition génétique : c’est le risque lié à la mutation génétique qui est transmis et non la maladie.

Par contre il est important de savoir que si un enfant hérite de la mutation de son parent il ne développera pas obligatoirement un cancer. Le risque de survenue d’un cancer avec cette mutation héritée sera différent en fonction de la mutation elle-même et du gène en cause.

On estime que moins de 15% des cancers survenant chez l’enfant sont d’origine héréditaire donc liés à une mutation génétique dite « constitutionnelle » (transmise par la génération précédente ou non; et potentiellement transmissible à la génération suivante). 

C’est pour mieux comprendre si une de ces anomalies existe que l’on propose une consultation d’information génétique à beaucoup de parents.

Click to access the login or register cheese